LA BLESSURE DE JIMENEZ FORTES. MADRID 13 AVRIL 2014.

Ce fut un énorme coup de corne, qui atteignit le pelvis, la vessie et l’urètre ; un désastre. Il laissa dans les arènes un arrière-goût de drame et d’absurde. Pourquoi faire un quite au sixième de l’après-midi à un taureau qui n’avait pas encore dévoilé sa charge ? Est-ce que le torero ne s’était pas justifié suffisamment avec les deux taureaux qu’il avait tués ? La malchance est ce qui démoralise le plus les toreros et le public.

Les commentaires sont fermés.