VAREA

Les bilans de fin de saison l’oublieront peut-être. Pourtant Juan Varea est l’une des révélations de la saison qui s’achève.

Avec à son compteur 12 novilladas, l’enfant de Castellon qui a débuté dans sa ville natale en mars dernier a laissé à chacune de ses prestations de belles promesses notamment en fin de saison, à Saragosse.

Il avait été remarqué à Nîmes, la seule arène française où il a, pour l’heure, torée. Il a confirmé ailleurs depuis. On le verra probablement plus souvent en 2015.

Pour l’heure, c’est incontestablement, et sans tapage, l’une des révélations de cette saison.

VAREA a Nimes. Pentecôte 2014. foto bruno Lasnier

VAREA1

Les commentaires sont fermés.