BONNE NOVILLADA DE MONTEALTO

San Isidro. 2ème novillada. Bien présentée, brave en général à la pique, noble et avec de la classe dans ses charges, mais très juste de caste, elle ne permit pas aux novilleros de profiter pleinement d’elle. Pourquoi ? Il y eut des erreurs dans la lidia, on l’a parfois mal piqué et d’autres trop, comme le 3ème, premier d’Andy Younes, on a abusé des passes à la cape, et tout cela, rajouté à son manque de caste et à l’engagement excessif des novilleros lors des deux premiers tiers, provoqua leur comportement à la défensive à la muleta, sautant, stoppant leurs charges, s’arrêtant… Dommage que la bravoure fut mal comprise, car dans ce désajustement furent complices les novilleros par leur mauvais placement et leur maladroite présentation des leurres (hauteur, distance), par manque d’intuition sur le moment de faire le toque.

Le Mexicain Leo Valdez a été varié à la cape et vulgaire à la muleta ; l’Espagnol Diego Carretero, vaillant de cœur mais maladroit de la tête ; et le Français Andy Younes élégant à la cape mais fragile à la muleta. Par contre, il a fait le paseo le plus affecté que j’ai vu jamais de vu de ma vie. On aurait dit un danseur de l’Opéra de Paris.

Les commentaires sont fermés.