…ET FERRERA

Valence, septième corrida de Fallas. Quand Bergamín emprunta les mots de San Juan de la Cruz pour révéler « la musique silencieuse » sous-jacente au toreo il pensait à la cape saisissante d’émotion