EL FANDI, UN TORERO COMPLET

Séville, 21 avril. Ce qui est mauvais dans les préjugés c’est qu’ils aveuglent ceux qui ne s’y connaissent pas en tauromachie. Par exemple, l’aficion pense que El Fandi est un torero vulgaire. Mais elle pense mal. Car El Fundi est probablement le torero technique le plus complet de nos jours. Il teste le toro à la cape avec intelligence et cadence, le torée avec temple -ses véroniques ont été à la hauteur de celles de El Juli, Manzanares et Marín-, il banderille d’une façon exceptionnelle, il trouve le taureau sur tous les terrains et se hisse avec engagement entre les cornes et il toréa en ce jour avec temple à la muleta, sincérité et qualité, et fut excellent à l’estocade. Il sauve l’après-midi au sixième, avec une lidia brillantissime aux trois tiers. Et face à son premiers, un toro retors qui lui demandait les papiers, il se joua la vie sans états d’âme.

Il était accompagné par Juan José Padilla et El  Cid qui eurent chacun un bon toro. Padilla fut correct, sans plus, et El Cid en dessous de son bon premier. Comme vous voyez, la corrida de Fuente Ymbro, bien présentée, fut inégale. Trois toros braves encastés, premier, second et sixième, et trois plutôt mansos avec du danger. Ce n’est pas si mal.

Les commentaires sont fermés.