LA MÉMOIRE DES ARÈNES DE FLOIRAC

Chaque année, l’UBTF (Union des Bibliophiles Taurins de France) publie et cette fois-ci c’est un bel ouvrage, plus passionnant qu’il ne pourrait paraître au premier abord : l’histoire des arènes de Floirac, à la périphérie de Bordeaux. Entourées de tours, dans une cité ouvrière remontant aux années 30, furent installées ces arènes métalliques où se déroulèrent des corridas de 1987 à 2006.

Alain Labouyrie signe un premier texte où il fait en particulier référence au combat des aficionados pour le retour de la corrida sur ces bords de Garonne. Mention spéciale à Jean Darriet, maire de la ville récemment décédé, qui malgré les menaces, les attentats, à la bombe et incendiaires, ne recula jamais et avec les soutien des aficionados mais aussi des figures politiques régionales parvint à imposer ces spectacles taurins.

Si Labouyrie évoque l’histoire proprement taurine de Floirac, celle-ci est bien plus détaillée dans le texte signé par Serge Milhé. Un récit agréable à lire, qui ravivera sans doute des souvenirs, parfois enfouis, des aficionados ayant assisté à ces spectacles, et qui dresse un bilan de cette plaza qui finit par avoir sa propre personnalité et ses héros. Le torero qui s’y produisit le plus  Richard Milian, il y fit même ses adieux, Domingo Valderrama y prit l’alternative, on renoua à Floirac avec la tradition bien bordelaise de l’Oreille d’Or, remportée entre autres par El Fundi, Antonio Ferrera ou encore El Juli, mais aussi avec celle du Cep d’Or, attribuée par exemple en 1996 à José Tomás.

Le livre est magnifiquement illustré avec des photos en noir et blanc de Bruno Lasnier qui remémorent les instants parmi les plus intenses vécus dans cette cité qui rêve encore de tauromachie.

« Les arènes de Floirac. 20 ans d’une tumultueuse histoire » par Alain Labouyrie et Serge Milhé. Photos de Bruno Lasnier. Edité par l’UBTF. Prix : 24€

 

Les commentaires sont fermés.