SAN ISIDRO 19 : MANSOS ET TOREO INVISIBLE

Madrid, 7 juin. La corrida de Alcurrucén fut mansa dans sa totalité. Mais elle se déplaça et par conséquent fut acceptée. Logiquement, les gens confondent charge et mobilité.

La première consiste à suivre le leurre et la seconde à passer par là. Mais comme les mansos avaient de grandes cornes, un corps puissant et des idées derrière la tête, les toréer avait du mérite.

Antonio Ferrera, Diego Urdiales et Ginés Marín  le firent avec maestria et courage sans que le public n’en tienne compte. Il y eut une faena sensationnelle et invisible de Diego Urdiales au cinquième mais Madrid ne l’a pas vue. Madrid est taurinement aveugle.

Les commentaires sont fermés.