SAN ISIDRO 20 : DE VIEUX MAMMOUTHS AU LIEU DE TOROS DE COMBAT

Madrid 9 juin. Ils avaient des cornes infiniment longues, étaient extrêmement volumineux et avaient tous cinq ans. Autrement dit, les conditions requises pour ne pas charger.

En premier parce que des cornes si longues et distantes habituent le toro à donner des coups avec une seule corne ; en second la hauteur et le poids excessifs constituent une morphologie contraire au toreo ; et en troisième, parce que la plénitude biologique du toro est à quatre ans, de sorte que les toros de cinq ans, sauf exceptions, chargent moins. Si Don Baltasar relevait la tête il clôturerait cet élevage qui porte son nom.

Face à des mansos aussi monstrueux Curro Díaz fut capable de couper une oreille car c’est un grandissime torero. Román, héroïque, obtint le même trophée et souffrit un gravissime coup de corne et Pepe Moral fit bon l’adage de Guerrita : « ce qui ne peut pas être, ne l’est pas, et en plus c’est impossible ».

Les commentaires sont fermés.